SCHIZO-SYSTÈME


2007-2012



Devant l'adversité du présent, une « violence du voir » s'impose. La peinture exige de trouver quelque chose de rare : un destin visuel qui a priori, se trouve hors de la pensée. Il importe de marquer le temps, d'ouvrir le présent sur le futur avec d'implacables états des lieux, des espaces sans issue, une violence métaphysique. La peinture doit retourner à ce qu'elle était en réalité (à ce qu'elle a toujours été réellement) : un vecteur de pensées clandestines, révélateur d'un temps suspect.

Je m’intéresse à la façon dont les hommes se conduisent en temps de menace, à l’intérieur d’espaces transitoires — où le système bascule vers autre chose ; où l’effacement de l’ancien règne fait éclore le sentiment du pire. Et le pire, c’est peut-être cette idée d’Elias Canetti selon laquelle qu’« au-delà d’un certain point précis du temps, l’histoire n’a plus été réelle. Sans s’en rendre compte, la totalité du genre humain aurait soudain quitté la réalité. » 1

SCHIZO-SYSTÈME exprime avec emphase la hantise d'une « réalité-machine » hallucinée, où l'invisibilité cybernétique, l'automatisation, la virtualisation et la dimension psycho-technologique d'une réalité médiatique simulée, programmée et sans faille, entraînent l'humain à devenir à l'intérieur ces dispositifs de contrôle et de surveillance une extension de l'appareil logistique. Ces peintures décrivent un environnement où l'humain à la dérive, est confronté à un « arrière-monde » peuplé d'ordinateurs-conspirateurs en symbiose communicationnelle (construits pour contrôler, organisées pour dominer et intervenir si nécessaire dans la dégradation du système). SCHIZO-SYSTÈME est un regard torve et halluciné sur des zones non-localisables, hostiles et inhospitalières, où les avatars du pouvoir se manifestent au sein d'une réalité fantôme. Le projet figure comme le paysage-contexte d'une pseudo-réalité : où l'information — qui se superpose à l'information — est envahie par une sorte de contenu fantôme. Chaque tableau comporte une part d'hallucination, un temps spectral émanant d'un autre type d'espace et qui sous-tend un arrière-plan d'informations. La fonction de SCHIZO-SYSTÈME n'est pas de représenter quelque chose de réel, mais de construire un visible hors de tous lieux.

1 Elias Canetti cité dans Jean Baudrillard. Les Stratégies fatales. Éd. Grasset & Fasquelle, coll. Le Livre de poche/biblio essais, Paris, 1983, p. 14.







  Agence. 2007-2010. Huile sur lin. 265 x 330 cm. Collection de l'artiste





  Médiaparanoïde (ou La logique du pouvoir). 2008-2009. Huile sur lin. 265 x 330 cm. Collection particulière (SB)





  Transpolitique. 2009. Huile sur lin. 110 x 137 cm. Collection de l'artiste





  Porno AM. 2010-2011. Huile sur lin. 265 x 330 cm. Collection particulière (SB)





  Néopolice. 2010-2011. Huile sur lin. 207 x 257 cm





  System Ready. 2010-2011. Huile sur lin. 210 x 290 cm. Collection particulière (SB)





  Antichambre. 2010-2011. Huile sur lin. 265 x 330 cm. Collection particulière (SB)





  Ton rêve d'anarchie. 2011-2012. Huile sur lin. 207 x 257 cm. Photo : Paul Litherland*





  Clinique. 2012. Huile sur lin. 126 x 157 cm

  Autre peinture de la série : Robotsadien. 2009. Huile sur lin. 110 x 137 cm. Collection de l'artiste



VIDÉO-SPECTRE met en plan une série de scénarios qui flirtent avec l'idée possible de l'effondrement du système. Dans ce décor-répétition du chaos, les vautours technologiques sont les seuls témoins de cette « faillite de Dieu », où les truands, les luddites, les conspirateurs et les malfrats tentent par tous les moyens de s'élever au-dessus de la machine de contrôle.





  Luddites. 2013. Huile sur lin. 126 x 157 cm. Collection particulière





  Capture 1. 2013. Huile sur lin. 125 x 162 cm. Collection particulière





  Capture 2. 2013. Huile sur lin. 125 x 162 cm. Collection de l'artiste





  La règle du lieu. 2013. Huile sur lin. 207 x 257 cm. Collection particulière





  Phantom Shot. 2013. Huile sur lin. 60 x 81 cm. Collection particulière





  Autres tableaux des séries VIDÉO-SPECTRE :  Alpes. 2013. Huile sur lin. 137 x 173 cm cm. Collection particulière

* Avec l'autorisation de la Galerie Leonard & Bina Ellen, Université Concordia /
  Courtesy of the Leonard & Bina Ellen Art Gallery, Concordia University