DÉRIVE


2017


La lecture d’auteurs japonais tels que Junichirō Tanizaki, Osamu Dazai et Yasunari Kawabata m'a amené à travailler un sujet paisible : sur un lac, deux jeunes filles dans un canot s’apprêtent à quitter la rive. J'ai cherché à explorer une vision hors du temps et une beauté éphémère où la perception des choses et du monde se limite à un instant précis. Entre l’apparition et l’effacement, un univers cyclique et ambigu s’est développé par la répétition et les exercices de styles. Des couleurs vives, d’étranges profondeurs et une lumière vacillante apparaissent comme le vertige d’un monde en suspens. Ce calme temporaire dans ma pratique picturale fut également une manière de revisiter une peinture du passé — je pense à Edvard Munch, Henri Matisse, Balthus, Giorgio Morandi et Jean-Paul Lemieux.





  Dérive n° 1. 2017. Huile sur lin. 203 x 127 cm. Collection privée




  Dérive n° 2. 2017. Huile sur lin. 203 x 127 cm.




  Dérive n° 4. 2017. Huile sur lin. 203 x 127 cm.




  Dérive n° 7. 2017. Huile sur lin. 203 x 127 cm. Collection privée




  Dérive n° 8. 2017. Huile sur lin. 203 x 127 cm.




  Dérive n° 9. 2017. Huile sur lin. 203 x 127 cm. Collection privée




  Dérive n° 10. 2017. Huile sur lin. 203 x 127 cm. Collection privée





  Parfois, quelques philosophes, 2018. Huile sur lin, 152,4 x 241,3 cm. Collection privée



  Photos : Guy L'Heureux